Organisées deux fois l’an, les Journées de Santé de l’Enfant JSE se sont déroulées comme à l’accoutumée également en 2021, au Togo, malgré la pandémie à coronavirus. Organisé par le Ministère de la Santé, de l’Hygiène Publique et de l’Accès Universel aux Soins, le deuxième tour de ces journées a eu lieu du 26 au 30 décembre 2021 avec l’appui financier et technique de Nutrition International et de l’UNICEF.

1 684 888 enfants dans la tranche d’âge de 0 à 59 mois se sont vu renforcer leur système immunitaire au cours de ces journées de l’Enfant (JSE) qui se sont déroulées du 26 au 30 décembre 2021 sur toute l’étendue du territoire national togolais.

La supplémentation en micronutriments essentiels a été démontrée comme faisant partie des interventions les plus efficaces pour réduire la mortalité des enfants de moins de 5 ans, et plus particulièrement la supplémentation en fortes doses de vitamine A (SVA) qui est prouvée être un contributeur important à la réduction de la mortalité au sein des jeunes enfants.

Sur la base de cette évidence, depuis 2005, le Togo a mené avec succès la supplémentation en vitamine A et de déparasitage à l’Albendazole aux enfants âgés de 6 à 59 mois à travers les journées nationales de vaccination (JNV) puis les Journées de Santé de l’Enfant (JSE). Les JSE sont organisées en 2 tours au cours d’une année afin de préserver les acquis.

Au cours des JSE de décembre 2021, le Togo, selon les régions a supplémenté en vitamine A entre 96 à 100% des enfants âgés de 6 – 59 mois déparasité à l’Albendazole 97 à 100% des enfants âgés de 1 à 5 ans, vacciné d’une part, 90% des enfants non vaccinés ou incomplètement vaccinés aux antigènes contenus dans le programme élargi de vaccination et d’autre part, 90% des femmes enceintes non vaccinées ou incomplètement vaccinées contre le tétanos et la diphtérie.

Pour le Chef de la division de la nutrition du MSHPAUS, « ces résultats ont été obtenus grâce à l’action des efforts conjugués des acteurs du niveau central et des acteurs au niveau opérationnel. Il a eu des réunions régulières du Comité National d’Organisation avec implication des Directeurs Régionaux et Préfectoraux de la Santé, pour suivre le déroulement de la mobilisation sociale à tous les niveaux, le déploiement à temps et en quantité suffisante des intrants. Aussi nous avons briefé les acteurs à tous les niveaux sur le déroulement des JSE et surtout à l’utilisation de l’outil ODK par les superviseurs ; une première pour les ces JSE au Togo. »

Pour la première fois au Togo, les JSE ont connu le soutien financier de Nutrition International, cette agence internationale à but non lucratif basée au Canada qui s’efforce d’éliminer les carences en micronutriments en particulier la vitamine A dans les pays en développement.

La vitamine A

La vitamine A contribue au renforcement du système de défense de l’enfant et aide ainsi à le protéger contre les infections infantiles.  La vitamine A renforce également la vision de l’enfant et lui permet de grandir convenablement. Les enfants ne consomment pas suffisamment d’aliments riches en vitamine A (fruits de couleur jaune/orange, légumes à feuilles vert-foncées, viande rouge, foie etc..) ; d’où la nécessité de donner de la vitamine tous les 6 mois aux enfants de 6 mois à 5 ans.

LE DEPARASITAGE 

Le déparasitage à l’Albendazole permet de tuer les vers intestinaux qui causent l’anémie, la perte d’appétit, le retard de croissance et le retard scolaire surtout chez les enfants de 1 à 5 ans.

VACCINATION DES ENFANTS

La vaccination protège les enfants contre les maladies meurtrières de l’enfance. Chaque enfant doit être amené au moins six (6) fois dans les centres de vaccination pour recevoir les doses de vaccins indiquées. Durant ces quatre jours des JSE Les enfants de 0 à 23 mois seront vaccinés selon leur statut vaccinal dans le respect des mesures barrières contre la COVID-19.

LA VACCINATION DES FEMMES ENCEINTES 

Les femmes enceintes sont vaccinées contre le tétanos selon leur statut vaccinal. Ce vaccin protège la maman et son bébé.